Filières : Génie Informatique (GI)

Ingénieur développement logiciel :

Le métier

Également appelé ingénieur génie logiciel, ce professionnel de haut niveau technique conçoit, produit et assure la maintenance des applications destinées au système d’information de l’entreprise Il s’agit souvent d’un poste confié à de jeunes ingénieurs en informatique, représentant un excellent tremplin pour débuter une carrière.

Les missions

En amont de la conception et de la modélisation de l’application future, l’ingénieur en développement logiciel est chargé d’analyser les besoins utilisateur.

Puis, il établit le cahier des charges, dont il rédige les spécifications techniques, avant d’implémenter les solutions proposées.

Son cœur de métier : la programmation (production de lignes de code suivant des spécifications fonctionnelles et techniques).

Dans un second temps, via la réalisation d’une phase de tests unitaires appelée « recette », il crée des solutions de déploiement conformément au besoin du client et rédige la documentation destinée aux utilisateurs.

Par la suite, il est amené à intervenir pour effectuer des opérations de maintenance, des corrections dans la phase de garantie ou des évolutions sur des applications web existantes.

On peut aussi lui demander d’assurer une veille technologique afin de proposer au client des solutions innovantes.

Ces interventions peuvent parfois s’effectuer dans le cadre de petits projets à cycles courts de développement impliquant peu d’interlocuteurs et pouvant être gérés de manière autonome.

Parfois, celles-ci prennent place au sein de grands projets avec cycles longs de développement (grands projets industriels de type aéronautique, défense…) impliquant un nombre important d’interlocuteurs.

Dans ce cas, l’ingénieur développement logiciel est souvent spécialisé sur des éléments précis : tests, débugage, développement de modules spécifiques…

Les débouchés

L’ingénieur en développement logiciel officie souvent au sein d’une SSII.

Il peut travailler en régie, au sein des équipes du client, ou au forfait (mandaté pour la réalisation d’une mission spécifique qui prend fin à la livraison du projet).

Les entreprises de construction aéronautique spécialisées dans le développement des logiciels sont aussi très friandes de ses compétences, ainsi que les éditeurs de logiciels et, de manière générale, la plupart des entreprises utilisatrices ont une entité R&D ou une DSI de taille significative.

En prenant de l’expérience, il peut être amené à travailler sur l’architecture d’un système ou devenir responsable ingénierie système ou assurance qualité, en encadrant une équipe, ou encore intégrer le support et service clients.

Les qualités requises

En société de services informatiques, où il officie le plus souvent, l’ingénieur développement logiciel est en contact direct avec le client et avec les utilisateurs.

Ses compétences techniques doivent donc se doubler de bonnes qualités relationnelles.

Pour s’intégrer au mieux au sein des entreprises clientes, il doit avoir une bonne compréhension de leur environnement et de leur fonctionnement et savoir travailler en équipe.

La maîtrise de l’anglais technique est un atout majeur pour comprendre les documentations techniques et/ou se voir confier des missions en environnement international.

La variété de ses missions, assorties de problématiques clients et technologiques à chaque fois différentes, impose une forte ouverture d’esprit, ainsi qu’une excellente adaptabilité et une bonne dose d’organisation et de méthode.

Enfin, la motivation est de mise, car il doit s’impliquer dans des projets souvent denses et longs (de plusieurs semaines à plusieurs années parfois).